Le glam du slam: toute bonne chose à une fin

On veut vous dévoiler un secret : notre blogue est nommé « Le Glam du Slam » mais ce projet—notre aventure—n’était jamais complètement à propos le Slam.

Quelle surprise, on sait!

En fait, la maîtrise du Slam n’était jamais notre but; c’était notre vaisseau pour l’exploration de la culture locale, les gens de la région et l’inspiration on peut trouver en regardant le monde dans une nouvelle perspective. Voici nos réflexions sur l’expérience.

Paola: Le projet Slam n’a pas été mon premier choix et, sincèrement, je ne l’ai pas du tout choisi. J’ai choisi un projet pour lequel mon nom n’a pas été tiré au sort et c’était par processus d’élimination que j’ai sélectionné le slam. Je crois que rien n’arrive par hasard et tout a un sens dans nos vies. Je pense que le slam est entré dans ma vie pour m’aider à gérer les émotions douloureuses que j’avais intériorisées si bien que je ne savais même pas qu’elles étaient là. En général, je trouve que le projet slam a été une expérience vraiment riche. De la première rencontre jusqu’au jour du spectacle, chaque rendez-vous nous a permis de faire des belles découvertes et d’améliorer notre français. Au début, je pensais que je ne serais pas capable d’écrire un poème en français, cependant Frank m’a fait croire en moi. Pendant le processus de création, j’ai appris beaucoup de nouveau vocabulaire en français. En pratiquant pour le spectacle, j’ai amélioré ma prononciation. Si j’avais su à quel point ce projet serait significatif, je l’aurais choisi en premier lieu.

Michelle : Les langues n’existent pas seulement dans les manuels scolaires. Comme les étudiants de FSL, on oublie souvent qu’il y a du français tout autour de nous. Les poèmes de Slam peuvent mettre en lumière les problèmes sociaux et changer la vie des autres en utilisant cette langue vivante. Cette réalisation—qu’on travail avec une langue qui peut être utiliser dans une façon artistique aussi que pédagogique—est mon plus grand point à retenir.

Bon, je n’ai pas continué avec le Slam après l’école secondaire, mais après cette expérience-ci, je pense que je vais essayer de joindre la communauté de Slam à mon université. Avant, j’étais trop intimidé par la scène de Slam là parce que c’est beaucoup plus grande que celle de ma ville d’origine. Mais, maintenant, je n’ai plus peur de rien!

Au revoir, le monde du Slam à Sherbrooke. Tu vas me manquer pendant que j’explore les autres communautés de Slam.

Une aventure dans l’inconnu est toujours accompagné par un océan des nombreux sentiments: de l’insécurité de ne pas savoir ce qu’on va rencontrer à l’excitation de vivre des nouvelles expériences. Cependant, une aventure dans l’inconnu est avant tout une opportunité d’apprentissage et de croissance personnel, particulièrement si vous avez un guide extraordinaire comme Frank Poule. Certainement, nous avons beaucoup appris sur notre aventure dans le monde du slam et, sûrement, à la fin de cette aventure nous ne sommes pas les mêmes personnes que nous étions au début. Au début, nous étions les deux aspirantes du slam et aujourd’hui, nous sommes les slameurs!

Laisser un commentaire